De la lumière qui s’imprime sur papier ? C’est possible !

Autre

la-lumiere-s-imprime-sur-papierEt oui, une nouvelle technologie baptisée « Light Paper » a été développée par l’entreprise américaine Rohinni. Il a imaginé un concept génial qui est d’imprimer de la lumière et de l’appliquer sur du papier. Pour arriver à ce résultat, de l’encre est mélangée à de minuscules diodes et le tout est ensuite appliqué sur une feuille de papier conductrice. Cette dernière est ensuite recouverte de deux couches de protection avant d’être scellée. Les diodes ont la taille d’un vaisseau sanguin et sont dispersées aléatoirement sur la feuille de papier. Quand le courant circule à travers les diodes, elles s’allument.

Rohinni a déclaré ne pas vouloir se positionner sur le secteur des télévisions et cherche plutôt de nouvelles applications pour sa technologie de pointe, comme illuminer un logo sur un téléphone ou pour remplacer des phares de voiture par exemple.

Ce produit sera très certainement commercialisé courant 2015 mais ne sera, dans un premier temps, réservé aux professionnels.

Lumineux comme idée non ?

Publicités

Mon monogramme à moi c’est ça

Autre

top

Cet article s’adresse tout particulièrement à Mr Maillard, un de mes professeurs. Et oui, en BTS Design Graphique, on ne rend plus notre travail sur de simples feuilles mais bien via des articles de blog ! Original non ?

Dans le cadre de mes études en design graphique, j’ai eu la chance d’assister à un atelier me permettant de réaliser mon monogramme personnel (un monogramme étant un signe/emblème composé d’initiales).

Après quelques exercices visant à échauffer ma main, j’ai été chercher quelques références m’inspirant… Parmis elles, Coco Chanel ou encore Gucci, etc… Des monogrammes que j’apprécie tout particulièrement pour leur géométrie et leur symétrie.

J’ai ensuite mis sur papier toutes les idées que le J et le F composant mon prénom pouvaient m’inspirer (et dieu sait qu’il y en avait).

J’en ai ensuite sélectionné trois ou quatre que j’ai développé, toujours sur papier. Ce qu’il ne faut pas perdre de vue, c’est que le monogramme doit être fidèle à la personne qu’il représente et cela n’est pas chose facile ! Je me suis donc demandé: « Quels sont les éléments qui me caractérisent ? »

Et c’est à ce moment la que je vous raconte ( brièvement bien sur ) ma vie:

Étudiante en design graphique, je suis joyeuse, souriante, boudeuse, attentionnée,quelque fois psychorigide, etc… Mais je suis également une passionnée de musique classique. Pratiquant le violoncelle depuis maintenant onze années, je me suis dit que c’était une partie importante de ma personnalité et qu’il pouvait être intéressant d’exploiter cette piste. C’est à ce moment précis que mon monogramme a pris tout son sens.

En effet, le F est une abréviation indiquant une nuance sur les partitions de musique et signifiant « fort » (de l’italien « forte »). À partir ce celui-ci et en réutilisant le jeu de symétrie que j’aimais tant dans les logos cités précédemment, j’ai crée un F composé de deux J

Notons que j’ai tout de même pris mes distances avec l’univers musical car je me prépare à un avenir de graphiste en non de musicienne. J’ai donc redressé le F, amincie son fut et arrondi ses gouttes.

Enfin, après l’avoir correctement dessiné sur papier millimétré,scanné et importé sur mon ordinateur, je l’ai redevint numériquement via le logiciel illustrator.

art3

Quel intérêt me direz-vous ? Tout d’abord, cela permet un résultat propre et utilisable sur Web. De plus, après l’avoir enregistré sous un format .SVG, nous nous sommes amusé à l’animer en codage HTML afin de le rendre plus vivant et d’attirer l’attention. Dans l’objectif qu’il devienne le logo de notre futur blog personnel, je voulais créer une interaction entre l’utilisateur et le visiteur.

Retrouvez-le bientôt sur mon blog (encore en cours de création ! ).

ArtRage

Autre

ArtRage 2.6 est un logiciel de peinture (painting application) destiné à simuler le rendu réaliste d’un dessin exécuté avec différentes techniques : aquarelle, peinture à l’huile, crayons ou feutres de couleurs sans oublier la craie ou le couteau.

Il sait reproduire les mélanges de couleurs quand on croise les traits à la gouache, imite l’assèchement du pinceau ou la diffusion des couleurs aquarelle.Il existe une version gratuite et une version payante de ce logiciel.

En bref, ce logiciel permet de reproduire l’aspect visuel des techniques classiques tout en y ajoutant les avantages d’une création virtuelle c’est à dire que la peinture ne sèche pas, l’oeuvre est modifiable à l’infini, etc…

Aujourd’hui étudiante en design graphique option media numérique, j’aime également beaucoup dessiner dans mes carnets de croquis. Ce logiciel me semble être une bonne alternative: dessiner de manière classique mais via un ordinateur.

Elle est pas belle la vie ?

Voici quelques productions trouvées sur internet et réalisées avec ArtRage

Conférences de Fred Turner

Autre

Informations en échos à mon l’article publié le 7 décembre 2014 intitulé « Connaissez-vous l’origine du numérique ? ».

Mon article vous a interpellé? Vous voulez en savoir davantage ?

Fred Turner, sera présent à Paris ce mois-ci (Decembre 2014) !

Vous pouvez le retrouver mardi 16 Décembre à l’INHA ( Institut National de l’Histoire de l’Art ) où il présentera son dernier livre paru aux Etats-Unis: The democratic surround : Multimedia and American Liberalism from World War II to the Psychedelic Sixties et jeudi 18 Décembre à l’EHESS ( Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales ) où il discutera du roman dont je vous ai parlé: Aux sources de l’utopie numérique.

Cette rencontre sera introduite par Dominique Cardon, sociologue et auteur de la préface de l’édition française de Aux sources de l’utopie numérique.

Connaissez-vous l’origine du numérique ?

Autre

rewu09_web

Le numérique est un outil qu’une grande partie de la population utilise aujourd’hui.

« Aux sources de l’utopie numérique » est un livre  écrit par Fred turner qui permet de répondre à nos questions sur son origine.

J’ai été amené, dans le cadre de mes études à lire et travailler sur la préface (déjà très riche) de ce livre et c’est sur cette dernière que je vais plancher dans cet article.

Saviez vous que le mouvement  hippie était à l’origine du numérique ?

Le mouvement hippie est un mouvement de contre-culture apparut dans les années 60-70 aux états unis. Rejetant la société de consommation et les valeurs traditionnelles du pays, les jeunes américains décident peu à peu de partir de la ville, vivre en communauté afin de changer de mode de vie. Ils se sont tout d’abord isolés dans les campagnes, puis les forets, etc.. Malheureusement, la vie réelle a vite refait surface. En utilisant le numérique, l’objectif était de créer une communauté virtuelle où il n’y aurait pas d’inégalités et où ils pourraient discuter de leurs valeurs, échanger, etc…à l’écart de la société.

Cette communauté virtuelle se veut sans frontière (pas d’états, pas de frontières) et totalement libre. Chacun est libre de l’utiliser de manière anonyme ou non: l’objectif est que l’individu soit reconnu pour ses capacités.

Profitant, au milieu des années quatre-vingt, de l’apparitions des premières connections internet, Stewart Band conçu le WELL, un espace de discussion numérique: elle est qualifiée de première communauté virtuelle.

C’est un asile culturelle qui permet à ses utilisateurs (coupés du réel) d’être à égalité. Malheureusement, ce projet ne fut qu’utopique. Rapidement, l’utilisation de ce réseaux fut généralisé et intégré sur le marché américain.

En 1996, le numérique s’est popularisé. Il est devenu un vaste domaine où se côtoient des entreprises, des individus et permet de nombreuses actions (achats, ventes, communication…). Malgré son évolution, on distingue certaines valeurs d’origines: le concept d’éditeur/ébergeur, neutralité et droit d’anonymat. aujourd’hui internet est partout: nous somme une génération connecté. Téléphones, jeux videos, ordinateurs, etc… tous sont connectés ! De plus, les réseaux sociaux se multiplient: Twitter, facebook, skype, etc… devenant l’une des activités principale des internautes.

Voici ce que je retient de cette préface très interessante !

Après tout, l’influence hippie n’est pas si loin que ça !

En savoir plus:

-Préface du livre ici

– Fred turner, qui est-ce ?

Dumb ways to die !

Autre

Voici un très court article qui me permet de partager avec vous l’une de mes publicités préférées !

Réalisé par Julien Frost, ce spot coloré et plein d’humour pour le métro de Melbourne a acquit une renommée mondiale. Il a reçu de nombreux prix dont le Cristal du meilleur film de commande de la 37e édition du Festival international du film d’animation d’Annecy ou encore 5 Grands Prix, 18 Lions d’or, 3 Lions d’argent et 3 Lions de bronze au festival des cannes lions ( Les cannes lions: C’est quoi ? ).

Un site a également été créé. Régulièrement, de nouvelles vidéos sont publiées ! Allez y jeter un oeil !

Réalisateur: Julien Frost

Date: novembre 2012

Pays: Austalie

Secteur: Transport

Musique: Dumb Ways to Die, Oddie McGill

Il lavoro di Alessandro è fantastico !

Autre

Magazine Japan_ShoutEn surfant sur les réseaux sociaux, j’ai découvert un illustrateur nommé Alessandro Gottardo alias Shout.

L’artiste travaille l’image en aplats de couleurs. Ce que l’on remarque c’est que toutes les couleurs sont travaillées même les blancs: blanc, blanc cassé, blanc-gris, etc… Il travaille la couleur, la texture, donne un aspect vieilli à l’illustration, joue avec le(s) sens de l’image et crée ainsi une ambiance qui lui est propre.

Douceur et poésie, deux mots qui, pour moi, résument à merveille son travail !

Venez découvrir son travail ici ! 

On m’a dit que …

Autre

Sans titre-1

On m’a dit que ce soir, mardi 7 octobre, Mlle Tour Eiffel était toute de rose vêtue. Alors, j’ai enfilé mes baskets et je suis allée y jeter un oeil.

En effet, elle était bien rose … Mais pourquoi me direz vous ?

Et bien chaque année, pour inaugurer ce qui s’appelle l’Octobre rose, campagne de sensibilisation contre le cancer du sein, un monument est symboliquement illuminé et cette année, ce fut la tour Eiffel !

Je vous invite donc à suivre les différents évènements organisés par cette association via leur site internet: http://www.cancerdusein.org.

Parlons en !